Écrivains en herbe, La classe de CE2-CM

L’enquête du musée

Chapitre 1

Un jour, Jean-Jacques le gardien du musée du monde à Laqueville faisait sa ronde de nuit. Il s’aperçut que des objets étaient par terre et au même moment, il entendit du bruit. Il alla voir dans le couloir. Certaines pièces maîtresses avaient disparu. Il revint sur ses pas et se fit assommer d’un coup de matraque.

Chapitre 2

Le lendemain, il se réveilla. Il alla à l’accueil pour les prévenir du vol et les avertit de ne pas prévenir la police. « Je m’en occupe tout seul avec mon fils, Nathan ». Ils allèrent tous les deux retrouver le voleur. Et comme par magie, Jean-Jacques retrouva une arme appartenant au voleur.

Chapitre 3

Jean-Jacques et Nathan rencontrèrent Michel, leur ami inspecteur, au détour d’une rue à Brûlon. Ils recherchèrent  des preuves et ils allèrent voir le voisin d’une personne qui possède des objets volés. Alors ils demandèrent à François hollande où était son voisin.

-« Bonjour Bartabite, avez-vous des objets volés ?»

-«Pas du tout ! Ce sont des objets d’un héritage.»

-« Alors pourquoi a-t-on retrouvé un revolver avec vos empreintes ? »

-« Quoi ! Quel révolver ? »

-« Celui-là. »

-« Vous l’avez retrouvé. On me l’avait volé.»

-« d’accord, au-revoir M. Bartabite.» Jean-Jacques repartit…

Chapitre 4

Tout à coup, Jean-Jacques se demanda où étaient passés les clefs du musée et soupçonna Nathan.

-« Nathan,  as-tu volé les clefs du musée ? »

-« Non pourquoi ? » Répondit Nathan.

-« Ce ne serait pas toi le voleur, même si j’ai du mal à y croire? »

-« Non,  elles sont dans ta poche de pantalon, je pense. »

Jean-Jacques regarda dans sa poche et Nathan avait raison.

Chapitre 5

Jean-Jacques reprit  son enquête et retrouva deux  cartes de visite appartenant à M.Bartabite.

Il était voleur et marchand d’armes ! Alors, il retrouva Bartabite dans un entrepôt désinfecté avec François Hollande, Michel et Nathan. Ils firent une course poursuite. Ils le retrouvèrent  en train de vendre des armes à des voleurs : mitraillettes, bombes-nucléaires etc. Ils l’arrêtèrent et Bartabite expliqua ses raisons. Il voulait avoir plus d’armes à vendre.

-« Alors, papa pourquoi m’as-tu soupçonné ? » dit Nathan.

-« Car tu adores le musée. » répondit Jean-Jacques.

*****

Alexis

Alexis1 Alexis2